Le Yoga-Sûtra de Patañjali Français

Sutras de Patanjali

Collection des Aphorismes Yogis. Traduction de l'appendice F du livre Yoga "Philosophy of Patanjali" Swami Hariharananda Aranya, Publie par Calcutta Univ. Press.

Livre 1 - Sur la Concentration

1. Maintenant le Yoga va etre expose.
2. Le Yoga est la suppression des modifications de la pensee.
3. Alors l'observateur demeure en lui meme.
4. A d'autres moments , l'observateur parait assumer la forme de la modification mentale.
5. Elles (les modifications) ont cinq varietes, dont certaines sont Klista et d'autres Aklista.
6. (Elles sont) Pramana, Viparyaya, Vikalpa, sommeil (sans reves), et souvenir.
7. (De celles-ci) la Perception, l'inference et le temoignage (la communication verbale) constituent les Pramanas.
8. Viparyaya ou l'illusion est la connaissance fausse formee a partir d'un objet comme s'il fut autre.
9. La modification appelee Vikalpa repose sur la cognition verbale, en relation a une chose qui n'existe pas. (C'est un type de connaissance utile qui provient du signifie d'un mot mais qui n'a pas une realite correspondante).
10. Le Sommeil sans reve est la modification mentale produite par la condition d'inertie comme l'etat de vacuite ou de negation (de se reveiller et de rever).
11. Le souvenir est la modification mentale causee par la reproduction de l'impression prealable d'un objet, sans rien ajouter d'autres sources.
12. Par la pratique et le detachement ceci peut etre restreint.
13. L'effort pour acquerir Sthiti ou un etat tranquille de la pensee depourvue de fluctuations est appelee la Pratique.
14. Cette pratique, quand elle est poursuivie un long moment, sans interruption et avec devotion, devient ferme dans ses fondements.
15. Quand la pensee perd tous ses desirs pour des objets vus ou decrits dans les ecritures, elle acquiert un etat d'absolu non desir qui est appele le detachement.

You have access to this content Download from YSP Archive.


Institut Marc-Alain Descamps

Samadhi Pada, la voie de l'extase, 51

1. Voici l'enseignement du Yoga : le Yoga est l'arrêt des idées (vrittis) dans l'esprit
3. Alors la conscience est rétablie dans sa propre forme, sinon elle s'identifie à sa modification (vritti)
5. Il y a 5 sortes de modifications de la conscience (vritti), pénibles ou non-pénibles:
  - la connaissance juste, la connaissance fausse, l'image, le sommeil et le souvenir
7. la connaissance juste vient de la perception, la déduction et le témoignage
8. la connaissance fausse est une idée qui ne correspond pas à la forme réelle
9. l'image provient d'un mot sans perception présente de l'objet
10. le sommeil provient du vide de la conscience 11 le souvenir est la non-disparition de l'objet perçu
12. la suppression des vrittis provient de la pratique continue (abhyâsa) et du non-attachement (vairâgya)
13. abhyasa est l'effort pour être fermement établi dans cet état cela s'établit en continuant longtemps et sans arrêt avec ferveur (satkâra)
15. le non-attachement est la conscience de la parfaite maitrise de celui qui a cessé de désirer
   - les objets des mondes visible ou invisible
   - le plus haut vairâgya, avec conscience du Purusha (Soi) libère de tout désir de gunas

You have access to this content Visit official website.

You have access to this content Download from YSP Archive.


Le Yoga-Sûtra de Patañjali

Traduit par Wim van den Dungen, Pascal van Dieren, Evelyne Philippaerts et Dominique Wiche. Anvers, 1997. Globalprojects.org. Language: French

Samâdhi-Pâda (voie de l'union)
1.1. Ici commence un exposé sur le yoga.
1.2. Le yoga est la restriction des fluctuations de (ou dans) la conscience.
1.3. Dans ce cas, le voyant s'établit dans sa forme propre.
1.4. Sinon, il existe conformité entre le voyant et ces fluctuations.
/ les cinq espèces de fluctuations /
1.5. Les fluctuations sont de cinq sortes, ayant les caractéristiques d'affliction ou de non-affliction.
1.6. Les fluctuations sont : la cognition valable, l'opinion erronée, la conceptualisation, le sommeil et la mémoire.
1.7. Une cognition valable est basée sur la perception, l'inférence et le témoignage.
1.8. Une opinion erronée est une connaissance fausse qui n'est pas basée sur l'apparence réelle de son objet.
1.9. La conceptualisation est sans objet et suit uniquement la connaissance des mots.
1.10. Le sommeil est une fluctuation basée sur la notion de la non-occurence d'autres contenus de la conscience.

You have access to this content Visit official website.

You have access to this content Download from YSP Archive.


Aphorismes du yoga de Patanjali

Interprétés par William Quan Judge.

Cette édition des Aphorismes du Yoga de Patañjali n'est pas présentée comme une nouvelle traduction, ni comme une transcription littérale en anglais de l'original sanskrit.

En 1885. une édition fut imprimée à Bombay par Tookeram Tatya, membre de la Theosophical Society, qui depuis a été largement répandue parmi les membres de la T. S. dans toutes les parties du monde. Mais cette édition n'a eu d'utilité que pour ceux qui étaient assez familiarisés avec le système indien de philosophie pour être capables de saisir le sens réel des aphorismes, en dépit des grands obstacles et des difficultés particulières dus non seulement aux innombrables parenthèses et aux phrases interpolées dont les aphorismes sont augmentés, mais aussi à une foule de notes dites « explicatives ». Pour le plus grand nombre des lecteurs, ces difficultés ont été une barrière presque insurmontable ; et c'est cette considération qui a conduit à préparer cette édition qui s'efforce de mettre en lumière une œuvre jugée de grande valeur pour les étudiants sérieux.

Certains critiques pointilleux trouveront que des libertés ont été prises avec le texte. Si celui-ci était présenté comme une traduction littérale, l'accusation serait justifiée. Mais ce n'est pas le cas : il s'agit plutôt d'une interprétation de la pensée de Patañjali exprimée dans notre langue. Aucune liberté n'a été prise avec le système du grand Sage, mais l'effort a visé à mettre ce système à la portée du mental occidental, peu familiarisé avec les modes d'expression des hindous et également inaccoutumé à leur philosophie et leur logique. Au sujet de la vie de Patañjali très peu sinon rien ne peut être dit. Dans le Rudra Jamala, le Vrihannan dikeshwara et le Padma Purana, on trouve quelques indications succinctes, plus ou moins légendaires, relatives à sa naissance. Illavrita Varsha passe pour avoir été son lieu de naissance. Sa mère était Sati, l'épouse d'Angira. La tradition rapporte qu'il fit au moment de sa naissance des révélations sur le passé, le présent et l'avenir, faisant preuve de l'intelligence et de la pénétration d'un Sage, alors qu'il n'était encore qu'un enfant en bas âge. Il passe pour avoir épousé une certaine Lolupa, trouvée dans le creux d'un arbre, au nord du Suméru, et avoir vécu ensuite jusqu'à un grand âge. Un jour, ayant été insulté par les habitants de Bhotabhandra, alors qu'il était engagé en de pieuses austérités, il les réduisit en cendres par le feu de sa bouche.

You have access to this content Download from YSP Archive.